Écrit le 25 octobre 2016

tachgon-coming-out-pinguinolog

D’un coup je me suis retrouvé perdu, deux seamines après j’ai retrouvé le bon chemin. Au passage j’en profite pour vous présenter le Tachgon!


Le dessin du Tachgon est sous copyright, il a été réalisé par la talentueuse et sympathique Pinguinolog.

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 12 juillet 2015

Le musée d’histoire naturelle de Bruxelles est vraiment chouettes. Les squelettes montés d’iguanodons sont vraiment impressionnants (et ce ne sont pas des moulages, mais de vrai fossiles). Le reste de l’exposition est claire, relativement bien expliqué avec pas mal d’éléments interactifs.
C’est avec des larmes aux yeux que je suis sorti de ce musé tant je me répugnais à en partir. J’en suis sorti avec encore plus de rêves que les enfants qui passaient très rapidement devant chaque fossile et animal empaillé (il n’y avait pas que des dinosaures).
Il y avait même Hallucigenia avec un moulage de fossile (pas évident à regarder, car il fait 12 mm et le fossile était placée à 30-40cm des yeux derrière une vitrine 😣).

En tout cas, dès que je peux, j’y retourne!


La photo est sous licence Creative Commons BY-NC et a été prise par moi.

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 1 avril 2015

Vous avez découvert le monde furry, vous souhaitez vous y mettre corps et âme ou on vous a soufflé qu’il faudrait créer un fursona? Je vais vous donner un coup de patte.

Détendez vous, car nous allons explorer les confins de votre âme afin de faire le meilleur choix. Zeeeeen il faut être, zeeeeen.

 

Pensez à votre animal favoris. Il peut être fantastique ou réel. Il peut être vivant ou mort-vivant. Jouez au puzzle! Vous aimez qu’il ait plein de pattes, alors soit! Qu’il ait plein de pattes. Et pourquoi pas des ailes? Quelques écailles? Laissez vous aller, on s’en fiche qu’il ressemble à un plat de nouilles, c’est à vous avant tout qu’il doit parler.

À moins que vous ne vouliez vivre quelque chose de nouveau, comme dans une partie de jeux de rôles ou lors de la création de votre personnage dans votre jeu vidéo favoris. Vous êtes libre d’essayer quelque chose que vous n’aimez pas trop: pourquoi ne pas essayer un cafard? De lui coller un caractère tout à fait différent du votre.

Jouer son fursona c’est faire de l’interprétation, de l’improvisation à partir de quelques lignes de texte. Inventer lui une histoire, une petite biographie.

Il n’y a pas que les super-pouvoirs, votre alter-ego furry peut avoir divers caractéristiques! Il peut être très âgé, de la taille d’un géant, ou minuscule! Il peut marcher à quatre pattes (feral) ou sur ses deux pieds (anthro).

N’hésitez pas à en faire plusieurs. Tach est mon second fursona (je vous explique pourquoi plus bas). Vous n’avez pas à vous limiter, si vous voulez faire plusieurs personnages, quelque soit la raison, faîtes le.

Le seul petit truc c’est de ne pas oublier de prévenir vos amis, si vous changez de pseudo que c’est bien encore vous.

Ne soyez pas timide, montrez vous, montrez votre personnage. On s’en carre qu’il y ait une infinité de renards dans le fandom furry, si c’est ce que vous aimez, n’hésitez pas.

 

La naissance de Gabriel Tach, a été complètement naturelle, j’avais besoin d’un nom de plume et de pseudonymat sur les internet. J’ai donc choisis de faire un fursona qui me colle à la peau, il n’a pas de super pouvoirs, il a les mêmes tics que moi et aime surfer sur le web… En gros la seule différence entre lui et même c’est qu’il a des oreilles poilues, des poils sur tout le corps, une queue et des ongles plus longs que les miens.

Il représente aussi mon amour pour mon pays la Belgique, car vous n’êtes pas sans savoir que c’est un Berger Belge qui adore les gaufres et le chocolat belge!

 

Je conclurai par ceci: votre fursona est une facette de vous, de ce que vous aimeriez être, de ce que vous aimez et de que vous souhaiterez montrer.

Des amis ont un fursona grand et fort alors que eux ressemblent plus à des fils de fer, d’autres ont leur personnage qui a une vue perçante alors qu’ils portent des culs de bouteille sur le nez, peuvent s’envoler alors qu’ils ont peur du vide. Exprimez vous! Lâchez vous!

 

Si vous aimez écouter des podcasts en anglais, je ne peux que vivement recommander l’épisode sur la création d’un fursona chez Fur What It’s Worth.

Fursona de BigBadWolf

Fursona de BigBadWolf (sous licence Creative Commons BY-NC-ND)

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 29 juin 2013

blue rose... commission - kekswolf

Voilà un dessin que j’avais commandé à KeksWolf, bien chouette dessin, Gabriel Tach et sa Bien Aimée ♥.

N’hésitez pas à aller encourager l’artiste!

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 30 novembre 2012

Et voilà un sympathique dessin commandé à mon amie RenaCirca. Héhé, hrrrm, je pose de cette manière car même si je suis bavard et bon vivant, je suis timide.

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 29 novembre 2012

Je ne suis pas des plus croyants, je vais très rarement à la messe, je ne prononce pas le bénédicité avant le repas… et je pourrai vous sortir une liste de ce que je n’ai pas fait et que j’aurai dû si j’étais un bon pratiquant. Mais ce dont je suis sûr c’est que je suis un scientifique, je suis bien plus assidue aux conférences et cours.

À propos de bénédicité, c’est pendant le repas que j’ai pensé à quelque chose. De nos jours, on parle de plus en plus d’extrémisme, est-ce du à une ferveur religieuse qui augmente, des manigances politiques, des intérêts privés ou une plus grande médiatisation du sujet? Franchement, je n’en sais rien. Mais je me pose la questions sur le place qu’a un scientifique dans une société religieuse ou non.

On a tous l’image d’un scientifique athée, qui ne crois pas en Dieu mais strictement et seulement en sa science; et que ceux qui ont une opinion religieuse sont ces frustrants créationnistes (qui ne sont pas des scientifiques soit dit en passant).

C’est faux, il y en a! C’est juste que le discours religieux n’a rien à voir avec le discours scientifique, et qu’un scientifique n’a pas de raison de clamer haut et fort sont appartenance religieuse lorsque qu’il publie ses résultats. C’est un peu comme si je publiais un papier scientifique et que je criais que je suis un Furry (ou peer review en anglais), imaginais donc la tête que feraient les lecteur de mon article. J’arrive bien le voir et c’est bien drôle.

 

La nature de la pensée scientifique est incompatible avec la croyance religieuse.

Je m’explique, la science part en général d’observations concrètes. Des ces observation on fabrique des théories puis des modèles, l’on finit par des expériences qui permettront de valider ou de rejeter la théorie. Sans expérience, la théorie reste de la théorie, et ce n’est pas scientifique. Sans preuve, pas de science. La preuve doit pouvoir être reproduite et répétée, sinon ce n’est pas une preuve. C’est relativement simple.

Certains me rétorqueront que la science, même avec des preuves c’est déjà trompé. C’est vrai, et il faut garder à l’esprit que la science n’est pas parfaite et évolue. Il y a des erreurs de parcours et il y en aura toujours. Ce qu’il faut c’est que l’on se rende compte rapidement de l’erreur et qu’on reprenne le droit chemin pour atteindre le rêve de tout scientifique qui est d’atteindre la Connaissance (en plus d’être riche et célèbre).

La science est une dame curieuse, qui pose des questions sur le monde et sur ce qu’elle sait de ce monde.

 

A l’opposé, la Religion part avec beaucoup de préconçus et l’on doit faire confiance aux hommes qui ont contribué à ces préconçus. Les textes religieux, aussi divins soient-ils ont été écrit par des Hommes, copiés et transmis par les Hommes.

Je vais parler plus concrètement, la Bible n’a pas été écrite sur le vif, lors de chaque miracles, de chaque interventions divines, de bonnes actions par nos saints… Ce sont souvent des paroles qui ont été transmises et rapportées à travers plusieurs personnes avant d’être posés à l’écrit (vous connaissez tous le téléphone Arabe). Cela n’enlève en rien le sens religieux, mais cela rajoute tous les problèmes de la transmission de la mémoire humaine. De plus, les textes sont à replacer dans leur contexte historique, et le mode de pensé des gens. Selon moi, beaucoup de personnes (aussi imminentes soient-elles) ont une interprétation parfois mal tourné car les lecteurs de la bible ignorent (volontairement ou non) ce contexte, ce qui est une grave erreur.

Et c’est que dans ce contexte que les valeurs morales peuvent avoir un sens… ou pas. Tout dépend du contexte et si c’est encore applicable à l’époque actuel?

Une autre erreur est de prêter des vérités scientifiques à des textes religieux qui n’en ont pas la prétention (il y avait un site qui recensait les contre-vérités, dès que je l’ai retrouvé, je le mettrai à disposition)! Avez-vous déjà lu des textes d’anciens philosophes et savants qui cherchent à partager leur savoir? Je veux dire, eux aussi faisait des dessins, des schémas, expliquaient par étape comment ils pensaient que quelque chose fonctionnait; c’est ce que l’on fait encore maintenant, alors pourquoi pas la Bible si elle voulait transmettre des savoirs scientifiques ou techniques?

Mais ça c’est pour jouer à qui qui a le plus de Science dans son bouquin. Le jeu est facile, prendre des passages obscurs et en avoir une interprétation très métaphorique. Ce qui est bien loin de la pratique actuelle en science, le but est d’être clair et de se faire comprendre, à l’aide de dessins s’il le faut.

Enfin, clair… ça dépend, donnez moi des schémas et formules de la dynamique des fluides ou de chimie organique, j’aurai bien du mal à vous avouer que j’y comprends la moindre petite chose. Au mieux je vous dirai que les dessins sont jolis.

 

Un religieux peut être scientifique, un scientifique peut-être religieux; mais qu’ils ne mélangent pas les patates avec des fraises (j’ai soudainement envie de fraises), entre elles la science et la religion sont incompatibles, mais lorsqu’elles travaillent chacune de côté à faire ce qu’elles savent faire, il n’y a pas de problème.

Guettez le jour où un article vétérinaire sera fait par un Furry!

 

La prochaine réflexion sera celle du type qui se croit scientifique, ce sera plus marrant, warf!

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

Écrit le 5 septembre 2012

Je n’ai jamais eu d’animal de compagnie à la maison (pour un grand nombre de raisons, ennuyeuses, longues à lister, et j’ai encore un grand nombre de raisons), ce qui est gênant lorsqu’on fait des études où l’on doit les approcher de prêt et les toucher. Néanmoins, j’ai eu deux poissons rouges, qui ont fini par s’entretuer, ça peut compter en partie?

Et le labrador d’une amie aurait put dissuader plus d’un de vouloir s’approcher d’un chien, il venait s’allonger à côté de vous et laissez un bon souvenir bien odorant, vraiment odorant. Mais c’était un bon pépère et je pense qu’il a joué un bon rôle dans l’orientation de mes études (merci Kendy, vous avez sa photo un peu de partout sur le site de Ren’).

Un ami m’a demandé de tenir son chien devant la bibliothèque vétérinaire, et… c’était pour moi quelque chose de nouveau que de tenir un chien en laisse:

_ Ça se tient comment, heu, comme ça?

_ Oui, oui.

_ Et je fais quoi s’il bouge, je tire un peu, je le laisse bouger, je fais quoi?

_ Tu le tiens tout simplement.

_ T’es sûr, y’a pas un truc spécial à faire, non?

_ Non, non, je reviens dans 5 minutes.

_ Gloups.

Et son chien c’est mis à crier à la mort ensuite. Je vous passe quelques péripéties, mais au final je m’en suis pas trop mal sorti (en même temps il n’est que parti 5 minutes vous allez me dire).

Et quoi que vous puissiez croire maintenant, non, je ne suis pas anxieux, je veux juste être sûr de ne rien faire de bête… warf :3?

 

Et d’un coup l’année dernière, la pension. Où, soudainement je me suis retrouvé entouré de plusieurs dizaines de chiens. Le propriétaire m’avait fait faire le tour de la pension, avec pour départ, la cour du milieu. Cette cour est particulière, les chiens qui s’entendent bien entre eux s’y retrouvent (en général les femelles, les mâles jouent souvent au fauteurs de troubles). Le petit plus, c’est qu’ils débordent aussi beaucoup d’énergie pour demander des câlins, venir renifler le petit tout être vivant qui passe ou encore demander des câlins et vous sauter dessus.

J’étais sorti de là, tremblant comme une feuille, mais pas de peur, au contraire j’étais grisé, électrisé et surtout enthousiasmé. Vous savez, j’étais comme un de ces personnages de film qui essaye une voiture de sport et qui après le test d’une voiture de sport se tourne vers le concessionnaire et scande un « Je signe où? », direct et franc.

Les tâches à effectuer chaque jour sont les mêmes, nettoyer les boxes, donner les croquettes, ramasser les crottes et balayer; mais aucun jour ne se ressemble. Les chiens sont tous différents et ont leur caractère bien à eux. Il y a ceux qui s’en fichent de vous voir passer, ceux qui sont content et prêts à vous sauter dessus de joie, ceux qui sont peureux et ceux qui jouent les gardiens (je ne dirais pas agressif à proprement dit). Et on peut avoir de jolie surprises, l’autre jour un chien est venu me demander des caresses et en redemandait encore alors que le jour précédant il sursautait dès qu’il voyait ma main approcher.

J’ai également été mordu, une blessure profonde mais pas de quoi s’affoler non plus, le chien avait vite relâché mon bras. Ce sont des choses qui peuvent arriver, et l’une des choses que je craignais le plus. Ce n’est pas la morsure que je craignais, mais les conséquences: la peur d’approcher les chiens, de généraliser, d’avoir la boule au ventre à chaque instant. Et non. Je ne l’ai pas si mal pris que ça, cette morsure restera pour moi une bonne expérience (et un petit rappel, lorsqu’un chien vous mord, vous devez contacter le centre anti-rabique, y être suivi et le chien voire trois fois le vétérinaire sur deux semaines pour être sûr qu’il est indemne de la rage, même vacciné).

Grâce à la pension, je me sens plus à l’aise avec les chiens, je comprends mieux leur réaction, j’écoute les critiques de ma patronne sur les vétérinaires et les médicaments qu’ils prescrivent. J’en apprends beaucoup, et ce sera un plus pour m’occuper du mieux possible de nos amis à quatre pattes quand je sortirai le diplôme en poche ;3.

Par Gabriel Tach | Commentaires? |

← Articles plus anciens

Des blogs à voir et à revoir

Le blog du vétérinaire le Docteur FourrureTu mourras moins bête, l'hilarante BD de vulgarisation scientifique, sur des thèmes inatendus.Le blog du vétérinaire sceptique

Car grâce à eux vous pourrez nourrir votre cerveau assoiffé de connaissances (braaaiiin :E) et crâner en société.

Arts! Dessins! Gnarf : 3

Les illustrations de NimraisLes illustrations de NambrothLes illustrations d'Alector Fencer

Bon pour ton poil, bon pour tes yeux.

Furrrrriends

Rena circa, hyperactive de l'imaginaire.

Vous allez voir, ils sont gnarfement sympas, bavards et poilus!


Rechercher dans le blog...

Tags...

Parmi les sujets que j'ai traîté:

Propulsion...

Le blog est propulsé par WordPress.

Les furries?..

Bonne question : 3, je vais tentenr d'apporter ma réponse.

Les furries sont les personnes qui s'intéressent et aiment l'art antropomorphique (un mix entre un homme et un animal), voir aussi des créatures fantastiques (gryphons, dragons, ...) ou d'animaux parlant (les hrm, petits poneys magiques par exemple, mais ceux là c'est des extrêmistes à mes yeux).

Chacun participe à la communauté furry, y apporte sa petite pierre, en général en se créant un personnage furry (un fursona, un alter-égo en quelque sorte), mais aussi par le dessin, l'écriture voir la couture (pour ceux qui se fabriquent un costume, appellé fursuit).

L'imaginaire joue un grand rôle, et c'est ça que j'adore! Warf ♥!

En savoir un peu plus...

Et pourquoi ne pas faire un sondage?..

The 2015 Furry Poll

Retrouvez moi sur...

Twitter
Où je tweet des liens, mon humeur et où je gnarf.
Diaspora
Le réseau social libre, où je flâne, mets du contenu en plus de mon blog et discute avec les autres diasporains.

Un peu de moi...

Ahah, je suis un peu timide. Si vous lisez ça c'est que vous vous en savoir un peu plus sur moi, heureusement que l'on ne me voit pas rougir sous ma fourrure.

Je suis étudiant en médecine vétérinaire et passionné d'informatique et de sciences médicales et biologiques depuis tout petit, et je vais tenter de partager ça avec vous : 3. Et si j'arrive à vous faire sourire et réfléchir c'est que j'ai réussi, warf warf warf.

Retrouvez en plus sur ma page « Qui es-tu Tâch? ».

Pour vous attendrir...

Une photo de bébés Bergers Belges Malinois pour vous faire fondre votre coeur, par D Williams, sous Creative Commons.